Fort Boyard

Fort Boyard

Fort Boyard

Profitez de votre séjour dans votre camping Le petit Pont pour venir admirer le célèbre Fort Boyard, connu de tous grâce au jeu télévisé dont les séquences sont filmées dans ses murs depuis 1990 avec le célèbre Père Fouras !

fort Boyard

Il a été construit sur un banc de sable naturel entre l’île d’Aix et l’île d’Oléron en 1801, en prévision des assauts des armées anglaises contre la France sous Bonaparte.

Cependant, l’idée d’ériger une fortification est bien antérieure à cette date.

Dès l’achèvement de la corderie royale de Rochefort achevée en 1666, Louis XIV veut assurer sa protection contre les anglais (et oui encore!) et demande à Vauban d’envisager de construire un fort sur la « longe de Boyard » aire naturelle sableuses qui se dévoile à marée basse. Après avoir étudié la topographie du terrain, le projet est abandonné. A cette occasion, Vauban aurait dit au Roi: « Sire, il serait plus facile de saisir la Lune avec les dents que de tenter en cet endroit pareille besogne ».

Il faudra dont attendre plus de 250 ans pour que surgisse de terre cette grandiose fortification dont la silhouette se voit depuis tout la côte.

 

Fort Boyard un projet utopique

Mais outre le vouloir, il faut le construire!

Les travaux démarrent en 1803 avec la création du camp de base pour le chantier sur l’île d’Oléron. Ce deviendra Boyardville.

Des pierres pour faire les fondations du fort sont extraites à l’explosif sur l’île d’Aix et transportées en gabarre sur le site. Mais les moyens sont trop modestes pour l’entreprise, les bateaux n’étant pas assez gros pour transporter les milliers de m3 de pierre (11000m3 dès la première année) et le chantier sous surveillance anglaise n’est protégé que par un seul navire…Ils viendront avec une escadre à la fin de l’été ce qui oblige la suspension des travaux.

Le printemps suivant le chantier reprend avec des moyens renforcés.

visiter fort boyardLe premier mur est monté mais ne résiste pas aux assauts des tempêtes hivernales. L’ensemble des fondations est renforcé avec des blocs de 3 m3 mais encore une fois, le mur ne tient pas. En 1807, la logistique est revue encore une fois à la hausse: plus de 600 ouvriers, 27 navires et des blocs de 10 m3 reliés par des joints à la chaux et des « crampons de fer » pour solidifier le tout.

Mais la masse totale est si lourde qu’elle s’enfonce sous son poids et les tempêtent malmènent l’édifice pendant l’hiver suivant. De plus les ouvriers n’étant plus payés, c’est la mutinerie.

En avril 1809, le chantier est attaqué par une frégate anglaise ce qui amènera à la bataille des « brûlots » où les français perdront 5 bateaux, destinés au soutien dans les Antilles.

La construction du fort est durablement arrêtée et ne reprendra que sous le règne de Louis Philippe en 1841.

 

 

L’achèvement de Fort Boyard

Trente ans plus tard, avec les nouvelles tensions qui se profilent entre la France et l’Angleterre, on décide de relancer l’édification du Fort.

La bonne nouvelle c’est que pendant toutes ses années l’enrochement initial s’est stabilisé et les travaux peuvent reprendre sur des bases solides.

Ce ne sont plus des pierres qui sont montées pour le mur mais des caissons à chaux, réalisées au camp de base avant d’être transportée sur le chantier et montée grâce à une grue à vapeur. En 1848, enfin le socle du fort est achevé, élevé 2 mères au dessus du niveau de la mer.

En 1852, le rez-de-chaussée abritant les cuisines et les vivres, les magasins à poudre et les citernes est terminé. Puis deux années après, le premier étage peut accueillir les logements et en 1857, c’est le troisième niveau qui s’achève avec d’autres logements (commandant et officiers), infirmerie et terrasse et la vigie. Le fort Boyard peut enfin être armé en 1859.

Mais il faudra encore patienter pendant 7 ans pour que le Fort soit en fonctionnement, le temps de régler l’épineux problèmes d’accostage des navires au fort qui se résoudra par la réalisation de brise lame et de digues…

 

Du fort militaire à Fort Boyard

En 1866, le projet prend fin sauf qu’il est devenu quelque peu obsolète en raison de l’évolution permanente de l’artillerie!

Il sera très peu utilisé comme caserne défensive et sera utilisée comme prison pour les prussiens puis pour les prisonniers politiques de la commune. En 1913, l’armée s’en sépare et il devient un observatoire marégraphique jusqu’en 1919 avant d’être abandonné.

Il sera vendu pour la somme de 7200 fcs à un particulier qui n’en fait rien et le revend en novembre 1988 à la société de production de jacques Antoine pour 1,5 million qui le cède pour le franc symbolique au conseil général de la Charente Maritime. En contre partie l’institution s’engage à le maintenir en état et à garantit l’exclusivité de son exploitation à la JAC (Jacques Antoine et Cie).

Le Fort sera alors nettoyé, déblayé et consolisé pour accueillir dans de bonnes conditions les équipes de télévision. Une plate forme est arrimée sur le fond en face du fort pour faciliter l’accès et la gestion des équipes mais on ne la voit jamais dans les émissions…

Les clés de fort boyard au delà de son succès en France, est diffusé dans 70 pays ce qui ramène une manne financière permettant l’entretien très onéreux du bâti.

 

Les croisières vers Fort Boyard

Le Fort Boyard n’est pas accessible au public, mais des promenades en mer vous permettent de vous en approcher au plus près.

Les croisières des îles   Départ: La Flotte (Ile de Ré) – Saint-Martin-de-Ré – Boyardville (Ile d’Oléron) – Saint-Denis-d’Oléron (Ile d’Oléron) – Bourcefranc-le-Chapus – Fouras-les-Bains – La Rochelle

www.inter-iles.com

825 135 500

camping fort boyard, visiter fort boyard